jeudi 12 février 2015

Nashville, Tennessee




Arrivés à Nashville, le road trip prenait une nouvelle saveur. On arrivait dans le berceau de la musique américaine. 
On s'était fixé trois impératifs à Nashville:

Aller écouter un concert au Grand Ole Opry, salle de concert mythique
Déambuler dans Broadway le soir
Visiter le Country Music Hall of Fame and Museum

Le premier soir, à peine arrivés, nous avons foncé, billets en poche, au Grand Ole Opry.
Depuis 1925, tous les samedis, les concerts du Grand Ole Opry sont diffusés en direct à la radio. Tout comme la Country music, cet endroit n'est pas populaire en France. Ici, c'est un monument et souvent les américains évoquent cette émission sacro-sainte, écoutée en famille à la radio et dont tout le monde parlait le lundi matin.
Nous n'allions donc pas manquer ce rendez-vous, même si la plupart des artistes du début de soirée sont des inconnus. Nous avons été conquis d'emblée par le lieu, un amphithéâtre à taille humaine et l'ambiance super chaleureuse.
En première partie, des chanteurs venus d'un peu partout et qui partagent leur musique avec passion. Des groupes formés de parents, enfants, cousines et soeurs. Tous ensemble pour communier autour du micro. De temps en temps, l'animateur de la soirée apparaît sur un coin de la scène pour lire des réclames, comme au bon vieux temps. 

Un court extrait qui donne un aperçu de la salle et surtout de ce groupe ultra sympathique, quatre soeurs accompagnées de leur père au piano, qui a d'ailleurs décrété:
"Dieu m'a donné trois choses dans la vie, quatres filles, une salle de bain et la patience..."


video


Puis, en deuxième partie de soirée, les vedettes: Jerrod Niemann, Randy Houser et Lee Brice.
Leurs noms ne vous diront rien mais, quand ils sont arrivés sur scène, les filles se bousculaient devant la scène pour les prendre en photo.

Pour les curieux, voici le clip du tube de l'été dernier de Lee Brice, filmé en partie dans le Grand Ole Opry:





Nous avons aussi déambulé dans Broadway, la rue animée de Nashville le soir; les bars se succèdent, la musique est omniprésente et l'ambiance est super agréable. Accompagnés d'enfants, il est impossible de rentrer dans les bars mais la plupart ont des groupes en terrasse. On appelle ces bars des honky tonk, si tu n'aimes pas la Country, cette ville n'est pas pour toi!
Les thèmes des chansons sont toujours les mêmes: l'amour, les femmes mais aussi l'alcool, les bars et les voitures.
Je ne pensais pas un jour écouter de la Country mais finalement, j'aime ça, c'est une musique super entraînante et j'adore les voix de femme; si tu te décides, écoute  ma préférée Kacey Musgraves, Brandy Clark ou des stars comme Miranda Lambert ou encore un groupe comme Little Big Town  qui a décidé de donner à l'apéro sa vraie dimension avec sa chanson Day drinking...


Le Batman Building qui domine Nashville et Broadway

Country Hall of Fame and Museum, sa visite était incontournable et nous l'avons tous apprécié, ce qui n'est jamais évident accompagné d'enfants. Le Routard nous promettait une visite ludique et interactive. En effet, ce qui pourrait s'avérer barbant et longuet passe finalement très bien.

Fresque du Country Hall of Fame
La fin de l'esclavage, les premières machines dans l'industrie du coton, le manque de travail qui pousse les gens vers les villes, la misère, la désertification d'une partie des grandes plaines à cause de l'agriculture intensive, la population des campagnes, afro-américaine ou blanche, qui se retrouve dans les grandes villes du Sud, et les différents styles de musique qui se croisent, s'enrichissent et se développent.

La Country à Nashville, le Blues à Memphis, le Jazz à La Nouvelle Orléans...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire